Our Partners

Institutions financières régionales et internationales

L’UNCDF intervient là où le déficit d’investissement est important et n’est comblé par aucun autre acteur du financement du développement dans les pays les moins avancés (PMA). L’UNCDF déploie des ressources publiques (comme l’aide publique au développement, ou APD) pour révéler de nouveaux marchés et créer des incitations afin d’attirer des capitaux privés. L’UNCDF pilote des projets qui sont soutenus par les collectivités et les banques locales, comblent des déficits de développement importants et peuvent être déployés à grande échelle pour obtenir des résultats considérables.

À cette fin, l’UNCDF et des institutions financières internationales (IFI), dont la Banque mondiale et d’autres banques multilatérales et régionales de développement, ont mis en place des partenariats mutuellement bénéfiques pour renforcer l’appui aux gouvernements nationaux et aux communautés locales et améliorer la durabilité des activités de développement.

L’UNCDF offre tout un éventail de propositions de valeur sans pareilles en tant que partenaire d’IFI :

  • Une présence nationale locale et une expertise en matière de création d’ensembles de projets locaux susceptibles de faire l’objet d’un investissement dans les régions où les financements font généralement défaut. Il s’agit notamment d’aider les prestataires de services financiers à atteindre les ménages pauvres et mal desservis et les petites entreprises, et de mobiliser des investissements dans l’infrastructure locale dans les villes secondaires et dans les zones périurbaines et rurales, là où les IFI ne sont souvent pas présentes.
  • Une expérience en matière d’élimination des risques des investissements qui ont un fort impact sur le développement mais nécessitent une structuration préalable et une prise de risques ou qui sont trop faibles pour attirer les IFI ou d’autres investisseurs.
  • Une volonté de soutenir les investissements à effet catalyseur (p. ex. ceux qui aident les collectivités locales à s’adapter au changement climatique ou qui stimulent le développement de l’économie locale pour se relever d’une crise) et les approches innovantes (p. ex. celles qui ciblent les femmes exclues du système bancaire dans les zones rurales en utilisant des services financiers digitaux ou des systèmes de paiement à l’utilisation pour étendre l’accès aux énergies propres) qui révèlent des marchés à des groupes plus larges d’investisseurs – dont les IFI, des banques nationales et des investisseurs institutionnels – en vue d’un déploiement à grande échelle et d’une reproduction.
  • Dans le système des Nations Unis, l’UNCDF est le seul organisme à pouvoir octroyer des subventions, des prêts et des garanties directement au secteur privé ou, lorsque le cadre réglementaire le permet, aux pouvoirs publics infranationaux. Les rigoureux systèmes internes, processus de vérification et accords basés sur la performance de l’UNCDF appuient ce mandat unique en son genre, permettant à l’agence de faire preuve d’une souplesse et d’une agilité appréciées de ses partenaires (voir le classement de l’UNCDF sur l’indice Smart Aid au titre de ses activités d’inclusion financière).
  • L’UNCDF est un partenaire de confiance des PMA et un instrument spécifique d’aide internationale aux PMA dans le contexte du Programme d’action d’Istanbul. L’UNCDF rassemble les PMA autour d’innovations nouvelles en matière de financement au dernier kilomètre, comme celles liées au financement de l’adaptation de l’infrastructure locale au changement climatique, aux bonnes pratiques de la finance digitale, à l’inclusion financière pour les populations exclues, et au déploiement à grande échelle des solutions de développement durable.

L’UNCDF a accumulé une grande expérience en matière de déploiement à grande échelle et avec succès de projets de développement, en coopération avec les PMA et les IFI.

La Banque mondiale a salué les approches innovantes et les solides compétences techniques de l’UNCDF lorsque ce dernier a soutenu les efforts de décentralisation de la Banque. Une évaluation réalisée par le Groupe indépendant d’évaluation (IEG) de la Banque mondiale a conclu que l’appui technique de la Banque aux gouvernements nationaux était plus efficace dans les pays où l’UNCDF avait déjà effectué une analyse de politique approfondie, créé de nouveaux modèles pour la décentralisation budgétaire et élaboré des systèmes de subventions basés sur la performance. L’évaluation cite plusieurs pays, dont l’Ouganda et la Sierra Leone, où « le travail opérationnel de la Banque a été entrepris en collaboration avec d’autres partenaires du développement, sur la base de projets pilotes réussis de l'UN Capital Development Fund (UNCDF). » [Source : 2008 Decentralization in Client Countries: An evaluation of WB Support].

Restez en contact