Sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire

Plus de 900 millions de personnes à travers le monde sont victimes d'insécurité alimentaire. Même si les chiffres à cet égard diminuent globalement, ils restent très élevés, l'Asie et l'Afrique étant les deux continents les plus touchés.

La communauté internationale s'est mobilisée pour résoudre ce problème, et plusieurs initiatives ont vu le jour ces dernières années. La sécurité alimentaire figure ainsi à l'ordre du jour des réunions du G8 et du G20 depuis 2008. De même, la sécurité alimentaire et la nutrition demeurent l'une des principales préoccupations du système des Nations Unies dans son ensemble.

Par le biais de ses domaines de programme prioritaires (à savoir la finance inclusive et le financement du développement local), l'UNCDF aide les collectivités locales à trouver des solutions à l'insécurité alimentaire au niveau local. Son action, qui s'inscrit en complément des approches, instruments et mandats des autres agences des Nations Unies, exploite les synergies existant entre celles-ci. L'organisation élabore notamment des approches et des mécanismes nouveaux, adaptés aux attributions des collectivités locales, dans le but de renforcer leurs capacités à intervenir dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Pour l'UNCDF, l'insécurité alimentaire des ménages ne se résume pas à une simple vulnérabilité liée à l'absence de nourriture. Elle résulte d'un système complexe de « facteurs de vulnérabilité » liés à des bouleversements qui déstabilisent les modes de subsistance locaux. L'organisation s'est toujours efforcée de s'adapter à son contexte opérationnel afin d'offrir la réponse la plus pertinente aux problèmes affectant les populations les plus pauvres. Pour ce faire, ses instruments et ses approches ont toujours cherché à tenir compte des problèmes locaux.

L'UNCDF intervenant traditionnellement dans les régions rurales, et les collectivités locales endossant de plus en plus de responsabilités en vue d'apporter des solutions qui soutiennent leur développement, la sécurité alimentaire est devenue au fil du temps un élément essentiel de l'approche de l'UNCDF. Bien que la démarche du Fonds repose sur l'appui aux cadres politiques (décentralisation), sur un mécanisme de financement local basé sur le Fonds de développement local (LDF) et sur une planification dite participative et inclusive du développement et des finances, les investissements de l'UNCDF se spécialisent et sont de plus en plus liés aux thèmes qu'il rencontre. Pour l'organisation, les collectivités locales sont des acteurs de première ligne en matière de développement durable et de lutte pour la sécurité alimentaire. Elles sont l'organisme administratif et décisionnaire élu le plus proche des citoyens.

Aujourd'hui, l'UNCDF s'associe au Fonds belge pour la sécurité alimentaire (FBSA) afin d'aider les populations pauvres des zones rurales à sortir de la pauvreté et à améliorer leur sécurité alimentaire. Son prédécesseur, le Fonds belge de survie, avait été créé en 1983 par le Gouvernement belge en réponse à la sécheresse et à la famine qui sévissaient en Afrique subsaharienne. Le FBSA et l'UNCDF s'associent dans un but commun : aider les populations les plus vulnérables des régions africaines les plus fragiles à surmonter la pauvreté et à améliorer leur sécurité alimentaire.

Actuellement, l'UNCDF mène des activités et des projets liés à la sécurité alimentaire au Bénin, en Éthiopie, au Mozambique., au Mali et au Niger.

share this