UNCDF and the SDGs

L’UNCDF et le programme de développement international

L’objectif visant à garantir que la croissance soit équitable, durable et ne laisse personne de côté sera au cœur de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Les modèles de financement de l’UNCDF qui permettent de débloquer des ressources publiques et privées, notamment au niveau national, sont très pertinents pour le Programme d’action d’Addis-Abeba (PAAA) et les ODD. Ces derniers soulignent tous deux que le financement public international reste essentiel à la réalisation des ODD.

Les ressources financières dont les PMA ont besoin pour atteindre les ODD et réussir leur transformation structurelle sont considérables. L’aide publique au développement (APD) représente plus des deux tiers des financements extérieurs dont bénéficient les PMA, qui peuvent faire face à des contraintes majeures lorsqu’il s’agit de mobiliser d’autres ressources pour le développement et de les acheminer vers l’infrastructure sociale et économique ainsi que vers les investissements productifs. Pourtant, il est nécessaire de disposer de plusieurs sources de financement, notamment en provenance du secteur privé, et ces ressources doivent être coordonnées efficacement. Ces considérations essentielles sont évoquées dans l’Accord de Paris sur le changement climatique.

L’UNCDF et le PROGRAMME D’ACTION D’ADDIS-ABEBA

DE QUOI S’AGIT-IL ? : En juillet 2015, les États membres des Nations Unies ont accepté de réformer le système de financement mondial et de générer de nouveaux investissements afin de contribuer à faire face à une série de défis sociaux, environnementaux et économiques.

LE RÔLE DE L’UNCDF : L’accroissement des financements publics et privés est essentiel à la réalisation des objectifs internationaux de développement. Les programmes de l’UNCDF permettent aux gouvernements d’accéder à des investissements publics et privés ainsi qu’à des ressources nationales à l’appui du développement inclusif, résilient et durable. L’UNCDF promeut des modèles de financement et de développement publics-privés, repoussant ainsi les limites traditionnelles de la finance. Pour ce faire, il :

  • Fournit des subventions, des prêts et des garanties à la fois pour les investissements privés et publics ;
  • Teste de nouveaux modèles financiers en utilisant l’APD comme moyen d’accéder à des sources de financement public et privé.
  • Les investissements de l’UNCDF permettent généralement d’obtenir un effet de levier dont le ratio est de 1 pour 10, voire 1 pour 30 dans certains cas.

L’UNCDF et L’ACCORD DE PARIS CONCLU EN VERTU DE LA CONVENTION-CADRE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

DE QUOI S’AGIT-IL ? : En décembre 2015, 195 pays et l’Union européenne ont approuvé à l’unanimité un accord historique visant à lutter contre le changement climatique. L’Accord de Paris a pour objectif de renforcer la capacité mondiale à faire face aux conséquences du changement climatique et de limiter le réchauffement climatique à venir en prenant les mesures nécessaires à son maintien « nettement en dessous » de 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

LE RÔLE DE L’UNCDF : L’Accord de Paris reconnaît le rôle de l’échelon infranational dans le renforcement de la résilience face au changement climatique. Les modèles de financement propres à l’UNCDF attirent des ressources et les acheminent vers les villes secondaires et les zones périurbaines et rurales qui se trouvent en première ligne face au changement climatique. Cette redistribution des ressources aide les localités concernées à répondre aux exigences croissantes auxquelles elles sont confrontées en matière d’énergie propre, de transports en commun efficaces et d’infrastructures résilientes.

L’UNCDF et le PROGRAMME D’ACTION D’ISTANBUL EN FAVEUR DES PAYS LES MOINS AVANCÉS

DE QUOI S’AGIT-IL ? : En 2011, la Quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés a adopté la Déclaration d’Istanbul et le Programme d’action d’Istanbul pour la décennie 2011-2020 (PAI). Le PAI prévoit huit domaines d’action prioritaire visant à permettre à au moins la moitié des PMA du monde de sortir de cette catégorie d’ici 2020.

LE RÔLE DE L’UNCDF : Parce que l’UNCDF est l’agence d’investissement des Nations Unies pour les 47 pays les moins avancés du monde, le PAI vient étayer la stratégie de développement de l’UNCDF en vue d’aider les PMA à rejoindre les rangs des pays à revenu intermédiaire.

Restez en contact