L’UNCDF dans le monde

ZAMBIe

L’UNCDF œuvre à promouvoir l’accès aux services financiers et à créer des systèmes financiers en Zambie en vue d’un développement local durable et inclusif.

Aujourd’hui, l’UNCDF propose des modèles de financement « au dernier kilomètre » permettant de débloquer des fonds publics et privés, en particulier au niveau national, afin de réduire la pauvreté et d’encourager le développement économique local.

Dans l’inclusion financière, l’UNCDF met en œuvre le programme Making Access Possible (MAP), un cadre méthodologique conçu par l’UNCDF et le Cenfri. Conscient de la nécessité d’élargir l’inclusion financière, le gouvernement zambien a fait de ce domaine une priorité et élaborera une stratégie d’inclusion financière dans le cadre de la poursuite de son plan de développement du secteur financier. Pour éclairer cette stratégie, Financial Sector Deepening Trust Zambia (FSDZ) réalise actuellement un diagnostic d’inclusion financière dans le cadre du programme MAP en partenariat avec le Cenfri.

Ce programme est une initiative multipays visant à créer une base factuelle solide sur laquelle les politiques relatives à l’inclusion financière et au secteur financier seront fondées. En Zambie, le programme MAP travaille en partenariat avec la Banque de Zambie et le ministère des Finances pour fournir aux services financiers des informations pertinentes et des recommandations appropriées sur le marché, susceptibles d’éclairer leur stratégie à l’avenir.

Par ailleurs, l’UNCDF met en œuvre le programme YouthStart, une initiative mondiale visant à améliorer l’accès aux services financiers des jeunes à faible revenu, en mettant l’accent sur l’épargne et l’éducation financière.

Le programme YouthStart collabore avec plus de dix prestataires de services financiers dans huit pays afin de permettre à plus de 514 000 jeunes d’accéder à l’épargne, à 71 735 jeunes entrepreneurs de bénéficier de prêts, et à 502 600 jeunes de recevoir une formation financière et d’autres services non financiers.

Fort des différentes approches utilisées dans le cadre du projet pilote régional, l’UNCDF a constaté, d’une part, que l’inclusion financière peut contribuer à relever le défi de l’emploi des jeunes et, d’autre part, que pour avoir un impact plus profond et durable, le programme YouthStart doit dépasser le cadre de la seule inclusion financière.

De fait, les jeunes doivent avoir accès non seulement à des services financiers pertinents et abordables mais également à une formation entrepreneuriale, à l’accompagnement, à l’apprentissage et à d’autres services non financiers appropriés susceptibles de faciliter leur transition de l’école à la vie active en temps opportun et de leur permettre d’obtenir et de conserver des emplois décents et/ou de mettre sur pied et de maintenir des entreprises performantes.

La Zambie est aussi l’un des huit pays où l’UNCDF met en œuvre son programme Mobile Money for the Poor (MM4P), conçu pour cibler en priorité certains des pays les plus pauvres où l’intérêt commercial pour des services financiers digitaux (SFD) est marginal, mais où les besoins de la population sont importants. Les banques et les opérateurs de réseaux mobiles hésitent en effet à développer ces nouveaux services dans les pays les moins développés (PMA), où les revenus et les niveaux d’activité économique sont plus faibles, où les infrastructures sont en mauvais état et où les cadres réglementaires en vigueur sont déficients.

Les équipes du programme MM4P travaillent en étroite collaboration avec les banques, les opérateurs de réseaux mobiles, les organismes de réglementation et les usagers pour aider ces services à atteindre des millions de personnes qui sont à l’heure actuelle exclues du système bancaire. L’UNCDF espère ainsi prouver que ces services peuvent être offerts durablement par le secteur privé dans les PMA.

Le programme MM4P est actuellement mis en œuvre dans huit PMA : le Bénin, le Libéria, le Malawi, le Népal, l’Ouganda, la République démocratique populaire lao, le Sénégal et la Zambie, chacun présentant des opportunités et des défis particuliers. Les équipes de MM4P ont collaboré avec FSDZ pour lancer le programme en Zambie en 2015, en mettant l’accent sur l’accélération de l’adoption et de l’utilisation des SFD.

Programmes actifs en Zambie

MM4P

Soutenir les banques ainsi que les opérateurs et régulateurs des réseaux mobiles et coopérer avec eux pour les aider à atteindre les clients exclus du système bancaire

En Savoir Plus

MAP

Un cadre programmatique et de diagnostic visant à étendre l’accès aux services financiers pour les personnes vivant en milieu rural, les microentreprises et les petites entreprises

En Savoir Plus

YouthStart

Améliorer l’accès aux services financiers des jeunes à faible revenu, en mettant l’accent sur l’épargne et l’éducation financière

En Savoir Plus

La Zambie en chiffres

15.5 M

d’habitants

8.1 M

d’adultes

54.8%

d’adultes vivant en zones urbaines

61%

d’adultes ayant
un téléphone portable

18%

d’usagers enregistrés de services financiers digitaux (SFD)

122

agents actifs de SFD
pour 10 000 adultes

Reportages sur le terrain

Notre Équipe

Lusaka, Zambie

Nandini Harihareswara

Regional Technical Specialist

Zerubabel Junior Kwebiiha

Digital Financial Services Expert

  • Uloma Ogba

  • Knowledge Management Specialist