News

Lancement de l’initiative d’investissement pour l'adaptation des communautés locales aux changements climatiques (LoCAL) pour les pays africains
  • February 15, 2013

Le Bureau Régional de l’ United Nations Capital Development Fund (UNCDF) organise du 19 au 21 février 2013 à Cotonou au Bénin une première rencontre régionale sur l’initiative LoCAL, la facilité de l’adaptation aux changements climatiques au niveau local.

Cet atelier régional réunira pendant trois (3) jours environ soixante quinze (75) participants venus des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Ghana, la Guinée, le Mali, la Mozambique, le Niger et l’Ouganda ; plusieurs agences du Système des Nations Unies notamment le PNUD, la Banque Mondiale, la FAO, etc. ; des institutions financières régionales comme la Banque Africaine de Développement et des partenaires bilatéraux.<o:p></o:p>

Il a pour objectif de présenter l'approche LoCAL et de définir ses stratégies de mise en œuvre dans les pays les plus vulnérables d'Afrique.

Initiée en Asie, LoCAL (Local Climate Adaptive Living Facility) est une facilité, incluant un fonds et un mécanisme que l’UNCDF a mis en place pour favoriser les investissements dans la résilience au changement climatique au niveau local.

Les collectivités locales ont des responsabilités comprenant toutes les dimensions opérationnelles de l’adaptation au changement climatique : investissements dans les infrastructures de base et leur entretien, gestion du foncier et zonages, gestion des risques et des catastrophes. A travers les plans de développement qu’elles sont sensées piloter, les collectivités ont également la possibilité de hiérarchiser et de prioriser les investissements et actions à mener. Malgré la pertinence de cette échelle, la plupart des ressources consacrées au changement climatique sont gérées par les gouvernements centraux, ne laissant que peu de fonds disponibles pour l'investissement local. Les nombreux mécanismes de financement existants (le Fonds d’'Adaptation, le Fonds pour l’Environnement Mondial, le Fonds vert, etc.), sont disponibles au niveau central, mais aucun instrument de financement ou allocation budgétaire n’existe pour la prise en charge des changements climatiques au niveau local.

Le financement de l'adaptation au niveau local pourrait résoudre de nombreux problèmes notamment celui de la facilitation de la mise en œuvre des politiques nationales, la résolution des incohérences dans les interventions et la facilitation de l'intégration des mesures d'adaptation aux processus de planification et politiques locales.

A l’issue des travaux de l’atelier, les participants vont élaborer une feuille de route avec les principales étapes de mise en œuvre de LoCAL, dans leurs pays respectifs, y compris les opportunités et modalités de financement.

<p style="text-align: justify;" /> <p style="margin: 0in 0in 0pt; text-align: justify;" class="MsoNoSpacing"><span style="font-family: 'Arial','sans-serif'; mso-ansi-language: FR;"><o:p><font size="2"> </font></o:p></span></p>