Actualités

L'étoile de YouthStart revient à l’ACSI en Éthiopie

  • 05 juin 2014

  • Dakar, Sénégal

Le choix du partenaire YouthStart à mettre à l'honneur dans notre bulletin d'information trimestriel s'avère une tâche de plus en plus ardue dans la mesure où chacun des prestataires de services financiers (PSF) partenaires de YouthStart demeure remarquablement mobilisé. Tous accomplissent un travail exceptionnel pour atteindre leurs objectifs, comme le montrent les résultats de notre programme.

L'Amhara Credit and Savings Institution (ACSI) en Éthiopie mérite toutefois une mention spéciale dans ce numéro. De fait, cet organisme a dépassé ses objectifs en termes de souscription de services destinés aux jeunes et de pourcentage de jeunes femmes dans son portefeuille.

Issu d'une ancienne ONG, l'ACSI, constitué en 1995, est devenu l'un des premiers PSF en Éthiopie. Celui-ci a commencé ses activités dans des conditions très difficiles, dans un pays confronté à un manque d'infrastructure patent, avec pour mission d'offrir des taux d'intérêt bas aux populations très pauvres des zones rurales éloignées. L'ACSI prête actuellement ses services à près de 2,5 millions de clients par l’intermédiaire de 300 agences dans les régions d'Amhara et d'Addis-Abeba.

Ces dernières années, l'ACSI a déployé des efforts considérables pour axer son activité de PSF sur l'épargne. Cette transformation a eu des incidences très positives pour le programme " comptes Raey " destiné aux jeunes. L'histoire de Yitayish est l'un des nombreux exemples qui en illustrent le succès. La jeune femme de la photo ci-contre, désormais âgée de 24 ans, a ouvert un compte d’épargne auprès de l'ACSI il y a trois ans.

Aujourd'hui, Yitayish est fière de tenir son propre restaurant et elle cherche à accroître son activité. Comme elle l'explique : « J'avais épargné plus de 1 500 dollars et j'ai décidé de réinvestir cet argent dans mon restaurant. J'ai acheté une table de billard pour accroître mes revenus, car je souhaite que mon restaurant devienne également un petit hôtel.

En gardant mon argent à la maison, j'aurais été tentée de le dépenser dans des choses sans importance et mes économies auraient progressivement été englouties. Il est plus facile pour moi de tenir un budget avec un compte d'épargne. Si des voisins ont besoin d'argent, je peux leur en prêter et cela me fait plaisir. Je suis vraiment contente ».

Les comptes Raey doivent beaucoup de leur réussite à l'éducation financière. Afin d'assurer efficacement ce service, l'ACSI a établi des partenariats avec des écoles de formation professionnelle dans les régions concernées. Dans chaque établissement, le PSF a désigné un tuteur pour agir en qualité d'ambassadeur, chargé de promouvoir et d'encourager l'épargne parmi les étudiants. Fin 2013, plus de 144 000 jeunes de la région d'Amhara avaient participé à des séances d'éducation financière proposées par l'ACSI.

Au cours de ces séances, l'ambassadeur désigné ou un collaborateur de l'ACSI explique l’intérêt de l'épargne et présente les différents produits d'épargne du PSF destinés aux jeunes. La participation à ce programme a ainsi incité quelque 37 000 jeunes à souscrire un produit d'épargne.

L'ACSI, dont 80 % des épargnants sont originaires de zones rurales et 60 % de la clientèle est féminine, est parvenu à atteindre les populations plus vulnérables dans la région d'Amhara. Ce PSF a encore de nombreux défis à relever. YouthStart se montre toutefois confiant quant aux capacités de l'ACSI pour y parvenir et pour s'appuyer sur les réussites de 2013 en vue de résultats encore plus impressionnants en 2014.