Actualités

Programme pilote régional YouthStart - Répondre à la demande de services financiers pour les jeunes

  • 25 février 2016

  • Dakar, Sénégal

Lorsque l’UNCDF et la Mastercard Foundation lancèrent le programme YouthStart en 2010, tous deux étaient conscients que la microfinance pourrait aider les jeunes à développer une base d’actifs solide, à créer des moyens de subsistance durables, et à devenir des contributeurs productifs pour leurs familles et leurs communautés.

Le secteur de la microfinance a depuis bien progressé dans le domaine de l’aide sociale : si les fournisseurs de services financiers développaient des produits plus abordables, en particulier pour les pauvres, pourquoi ne pas le faire également pour les jeunes? Même si l’Afrique compte près de 300 millions de jeunes âgés de 12 à 24 ans (un chiffre en constante augmentation), très peu de fournisseurs de services financiers considéraient les jeunes comme un nouveau marché potentiel. En outre, plus de 60 % des personnes sans emploi sur le continent étaient des jeunes, encore un chiffre en constante augmentation, année après année, en raison du nombre de postes insuffisants pour répondre au nombre croissant de nouveaux demandeurs d’emploi.

Servir ce segment dynamique requiert une compréhension subtile des besoins des jeunes, ce que bon nombre de fournisseurs de services financiers n’avaient pas. En tant que tel, le programme YouthStart a été conçu pour donner aux fournisseurs de services financiers une aide technique et financière afin de développer, de tester et de diriger des produits et services financiers destinés à toucher jusqu’à 200 000 jeunes.

Au début du programme, il n’était même pas sûr que les jeunes soient demandeurs de ces types de services. Leur capacité à économiser de l’argent, et dans quelle proportion, était des inconnues. Surtout, si des prêts étaient octroyés à ces jeunes pour les aider à démarrer ou à faire fructifier leurs affaires, dans quelle mesure seraient-ils capables de les rembourser ? Serait-il possible d’atteindre le chiffre des 200 000 jeunes avant la fin de l’année 2014 ? Afin de répondre à ces questions, l’UNCDF a commandité une évaluation finale et indépendante du programme, dirigée par Microfinanza Srl et Microfinanza Rating Srl. Cette étude a permis d’estimer la pertinence, l’efficacité, le rendement et la durabilité du programme, en particulier pour ce qui était d’atteindre ses objectifs initiaux, d’établir des bonnes pratiques, et de tirer des leçons pour contribuer à étayer son expansion.

L’intérêt des jeunes pour les services financiers avait été jusqu’alors grandement sous-estimé. Au mois de décembre 2014, les dix partenaires de YouthStart avaient permis à 515 000 jeunes (dont 46 % de jeunes femmes) d’accéder à des comptes d’épargne, formé plus de 500 000 jeunes (dont 54 % de jeunes femmes) à la finance dans huit pays d’Afrique sub-saharienne, et fourni des prêts à pas moins de 72 000 entrepreneurs. Ces jeunes clients ont accumulé 14,8 millions de dollars US d’épargne, tandis que les jeunes entrepreneurs accédaient à 7,3 millions de dollars US pour démarrer ou accroître leur propre entreprise.

D’autres conclusions clés de l’étude ont également révélé l’efficacité dont le programme YouthStart avait fait preuve en augmentant la capacité institutionnelle de ses fournisseurs de services financiers partenaires, et en améliorant l’accès des jeunes à des services financiers ou non-financiers appropriés. De plus, YouthStart a réussi à institutionnaliser des produits destinés aux jeunes dans 9 institutions partenaires sur 10. Si vous souhaitez lire l’étude dans son intégralité, veuillez cliquer ici. Une version résumée est également disponible au format Prezi. Cliquez ici pour accéder à la présentation.

Les partenariats créés par les fournisseurs de services financiers avec des organisations au service de la jeunesse sont l’un des facteurs clés ayant amené les partenaires de YouthStart à dépasser leurs objectifs. YouthStart a encouragé les fournisseurs de services financiers à s’allier à des organisations au service de la jeunesse pour proposer des services non-financiers, telle que l’éducation financière. Les fournisseurs de services financiers s’étant ligués à ces organisations ont constaté une augmentation considérable de leur aide aux jeunes, surtout lorsqu’il s’agissait de toucher les groupes plus vulnérables, comme les jeunes femmes ou les jeunes déscolarisés. Ces collaborations ont eu un impact positif pour ces fournisseurs.

Suite au succès du programme pilote régional, l’UNCDF se consacre à présent au développement du programme dans d’autres pays d’Afrique et en Asie. L’UNCDF a élaboré la phase suivante du programme, YouthStart Global, afin de développer une approche associative dans laquelle les fournisseurs de services financiers s’allieront avec des organisations au service de la jeunesse, dont des ONGs locales et internationales, et des organismes d’éducation et de formation technique et professionnelle, afin de proposer des services financiers et non-financiers aux jeunes, y compris des formations à l’entreprenariat. Cette nouvelle approche permettra non seulement aux jeunes d’accéder à des services gratuits, mais mettra également les fournisseurs de services financiers en meilleure position pour développer des produits de crédit toujours plus adaptés aux jeunes.

For more information, please contact

Maria Perdomo
YouthStart Programme Manager
maria.perdomo@uncdf.org
https://www.uncdf.org/youthstart