Diminuer la consommation de bois avec des foyers améliorés et préserver les ressources

  • novembre 10, 2017

  • Dogonkiria, Niger

Rabi Toundé, la présidente du groupe des femmes de Toundou Jaka constate tous les jours les effets néfastes du changement climatique dans cette commune rurale de la vallée du fleuve Niger .

« Depuis plus de 20 ans la brousse se dégrade, moins de pluie, le bois se raréfie, les espèces d’arbres disparaissent ».

Avec l’appui du programme LoCAL de l’UNCDF, les habitants de ce village ont décidé de réduire leur consommation de bois en développant l’usage de foyers améliorés.

Goube Madou a été une des premières volontaires à utiliser les foyers améliorés. Avec quatre autres femmes volontaires, elle a été formée par des agents de la Direction Départementale des Eaux et Forêts, une direction décentralisée du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Aujourd’hui, Goube Madou partage son expérience en aidant les autres femmes du village à construire leur propre foyer amélioré.

Comme l’explique Goube Madou, construire un foyer amélioré est assez simple et très économique. « Chaque femme apporte du banco (argile) et l’eau et nous les guidons pour la construction. Nous créons une petite chambre de combustion, ce qui permet au foyer de garder plus de chaleur qu’un foyer ouvert et ainsi de réduire nettement la consommation de bois ».

Konta, mère de famille, a rapidement compris l’avantage que procurait l’utilisation de ce type de foyer : « Le foyer amélioré consomme moins de bois et facilite la cuisson. Et cela me permet de consacrer plus de temps à d’autres tâches ».

Sur 372 ménages dans le village, 150 ont déjà adopté les foyers améliorés. Avec pour conséquence une consommation réduite en bois qui préserve les ressources ligneuses de la commune et procure un gain de temps pour les femmes.

Pour en savoir plus sur notre programme LoCAL, veuillez visiter notre site web www.uncdf.org/local